Termit Mountains


Country/territory: Niger

IBA Criteria met: A1, A3 (2014)
For more information about IBA criteria please click here

Area: 350,000 ha

Protection status:


Site description
Le Massif du Termit, est une longue chaîne montagneuse s’étendant sur environ 100 km à l'est du Niger. C’est une chaîne d'affleurements de grès et de plateaux dont les versants extérieurs du massif sont raides et prolongés par un large plan incliné en pente douce (glacis) qui est une surface d’érosion. Des reliefs isolés émergent des marges du massif par endroits. Ces reliefs hauts d’une centaine de mètres au maximum sont les témoins de l’érosion et des apports éoliens dans la partie orientale du massif qui les recouvrent petit à petit pour donner un paysage intermédiaire entre dune et massif.

Compte tenu de la faiblesse des précipitations, de la porosité des sables éoliens et du peu d’importance de la pente générale du bassin vers le lac Tchad, il n’y a pas actuellement de réseau hydrographique structuré dans cette région. Au sein du Termit, il existe des zones d’écoulement que l’on peut assimiler à des oueds, qui sont de tailles variables et ne s’écoulent que très brièvement après une forte pluie. On observe aussi des cuvettes aux sols argileux sur les plateaux qui à l’occasion peuvent retenir l’eau pendant plusieurs jours voire semaines en cas de grandes pluies bien localisées.

Au sein du Termit, on peut discerner différents types d’habitats, se démarquant par des communautés floristiques et faunistiques spécifiques. On va donc retrouver des habitats tels que les plateaux à collines pierreuses avec ou sans cuvette végétalisée, les versants des collines, les oueds de taille variable avec parfois des vallées associées ainsi que des cuvettes fossiles correspondant à d’anciens lacs au temps néolithique. Ces plateaux sont caractérisés par des drainages d’inclinaison relativement faible, parsemés de types variés d’affleurements rocheux. On constate une alternance de substrats rocheux et de substrats sablo-argileux pouvant retenir les eaux pluviales et former des mares temporaires où la végétation peut être dense au niveau des herbacées (Cymbopogon schoenanthus) et des ligneux (Acacia raddiana, Balanites aegyptiaca, Grewia tenax, etc.).

Le Massif de Termit possède également plusieurs zones humides intra-montagneuses semi-permanentes au niveau desquelles il n’est pas rare de trouver des espèces plus sahéliennes telles que Cordia sinensis chez les ligneux ou Corchorus olitorius pour les herbacées (Rabeil et al, 2008). Ces écosystèmes humides ont également une importance capitale pour les migrateurs du paléarctique occidental qui traversent le Sahara sur prés de 3000 km, en constituant des escales de gavage pour ces migrateurs avant de reprendre leur route. Notons également que l’avifaune du Massif de Termit est surtout caractérisée par les oiseaux terrestres afro-tropicaux qui sont plus nombreux que les oiseaux d’eau (Brouwer, 2011). Les galeries dans les oueds constituent aussi des sanctuaires ornithologiques importants et en plus des tourterelles, huppes et guêpiers on y retrouve toute une batterie des fauvettes des plus intéressantes.

Key biodiversity
Le Massif de Termit abrite surtout la dernière population d’addax (Addax nasomaculatus) viable à l’état sauvage, des espèces menacées d’extinction, telles que la gazelle dama (Nanger dama) et le guépard saharien (Acinonyx jubatus hecki), mais aussi d’autres espèces comme la tortue sillonnée (Centrochelys sulcata), ainsi que la communauté sympatrique de carnivores la plus importante du Sahara.


Recommended citation
BirdLife International (2019) Important Bird Areas factsheet: Termit Mountains. Downloaded from http://www.birdlife.org on 21/09/2019.