GF011
Parc Amazonien de Guyane et Saül


Country/territory: French Guiana

IBA Criteria met: A1, A3 (2008)
For more information about IBA criteria please click here

Area: 2,030,000 ha

Protection status:


Site description
Etendue sur toute la partie sud de la Guyane, cette IBA délimite une grande superficie de forêt primaire bien conservée, où la biodiversité est très riche. Elle constitue l’un des derniers grands massifs forestiers préservés dans cette zone géographique, et comprend les bassins versants des 2 grands fleuves servant de frontières avec le Suriname et le Brésil: le Maroni et l’Oyapock. On y retrouve également les plus hauts sommets de Guyane comme le Pic Matécho (600 m). Cet IBA constitue un grand ensemble protégé avec le Parc national voisin des Montagnes Tumucumaque (3,8 millions ha, état d’Amapa), au Brésil. L’important rôle de ce rapprochement est de protéger le patrimoine naturel typique du plateau des Guyanes, allant du nord du Brésil au Venezuela.

Key biodiversity
Plus de 700 espèces d’oiseaux ont été inventoriées. On retrouve notamment les deux plus grands rapaces de Guyane: la Harpie féroce (Morphnus guianensis) et la Harpie huppée (Harpia harpyja), ainsi que l’Amazone de Dufresne (Amazona dufresniana). Ces 3 espèces sont menacées au niveau mondial, mais les autres espèces de forêt tropicale sont également présentes: Caïque à tête noire (Gypopsitta caica), Todirostre peint (Todirostrum pictum), Bécarde du Surinam (Pachyramphus surinamus)... Les affleurements rocheux avec éboulis et grottes permettent l’installation du fameux Coq de Roche (Rupicola rupicola). Une population d’Araponga blanc (Procnias alba), inféodé aux forêts d’altitude, semble être également présente.

Non-bird biodiversity: La faune de cette IBA est exceptionnellement diversifiée, tant au niveau de la flore que de la faune. Plus de 180 espèces de mammifères sont présentes; on retrouve des Tapirs (Tapirus terrestris), des grands félins (Panthera onca, Leopardus tigrinus), des primates (Ateles paniscus, Cebus olivaceus), Reptiles et amphibiens représentent près de 300 espèces (serpents, caïmans, tortue, grenouilles) Environ 480 espèces de poissons d’eau douce sont recensées, avec un taux d’endémisme de 40%. Enfin, plusieurs centaines de milliers d’espèces d’insectes (papillons, phasmes, coléoptères…) peuvent être rencontrées. Quant à la flore luxuriante: sur quelques 5 800 espèces de plantes connues en Guyane on peut dénombrer plus de 1 200 espèces d’arbres (plusieurs centaines d’essences différentes à l’hectare), 85 variétés de palmiers (Wassaï, Patawa), plus de 300 espèces de fougères, et plusieurs centaines de variétés d’orchidées. Le tiers des espèces endémiques de Guyane française sont présentes. Sur le Mont Galbao particulièrement, les fougères arborescentes y sont remarquables (Cyathea marginalis et Cyathea imrayana). Dans le sous-bois on note encore une autre espèce patrimoniale, Clidemia saulensis. Les palmiers sont représentés par deux espèces orophiles, inféodées à ce milieu submontagnard, Geonoma triglochin & Geonoma euspatha. Les mousses et épiphytes vasculaires y prolifèrent. Le groupe des Lécythidacées est notamment très bien représenté et diversifié sur les Monts La Fumée. Les inselbergs granitiques permettent l’installation de plusieurs espèces remarquables dont Pitcairnia sastrei, broméliacée patrimoniale.


Recommended citation
BirdLife International (2019) Important Bird Areas factsheet: Parc Amazonien de Guyane et Saül. Downloaded from http://www.birdlife.org on 14/11/2019.