NC030
Grand Koum


Year of compilation: 2007

Site description
Cette IBA est isolée, sur la côte est de la Grande Terre, au niveau de la baie de Port Bouquet. Son sous-sol est presque entièrement composé de la nappe de péridotites qui a recouvert le socle continental néo-calédonien à l’Eocène terminal. L’exception concerne une inclusion, sur les hauteurs du Grand Koum, de roches calco-alcaline (granodiorite, diorite) de mise en place tardive. Le point culminant du massif qui est le Bwa Xwé Chimiakaté (985 m). L’IBA est un petit cirque montagneux qui constitue le bassin versant de la Xwé Kûû, l’affluent principal de la rivière Néma. La végétation est nettement contrastée avec une belle forêt humide se maintenant dans les fonds de vallées, le long des cours d’eau et par fragments sur les pentes et un maquis minier souvent très dégradé sur les hauteurs, les crêtes et une majeure partie des pentes. Une des particularités de la zone est la présence de savanes à niaoulis qui se développent sur les sols acides du sud de l’IBA.

Key biodiversity
Cette petite IBA a fait l’objet d’une prospection limitée puisque seulement six points d’écoute y ont été réalisés. Elle avait précédemment précédemment fait l’objet d’une écoute matinale au cours des travaux menés par G. Hunt (1992) sur les populations de Cagou. On y a dénombré un total de 22 espèces terrestres dont 18 possèdent une répartition restreinte. On y trouve 12 des 19 espèces endémiques visibles sur la Grande Terre. Enfin, on y rencontre 10 sous-espèces endémiques à la Nouvelle-Calédonie. L’intérêt principal de cette IBA est d’abriter très probablement une petite population de Cagou, estimée en 1992 à une vingtaine d’individus et localisée dans la profonde vallée de la rivière Xwé kûû.

Pressure/threats to key biodiversity
L’identification des menaces et la planification des enjeux de conservation sur cette IBA nécessitent des études plus approfondies. C’est une des IBA pour lesquelles nous disposons du moins d’informations. Toutefois l’intérêt de l’IBA résidant dans l’existence d’une petite population de Cagou, on veillera à préserver leur habitat (voir chapitre sur les recommandations générales), à limiter la pression qu’exercent leurs éventuels prédateurs et à travailler avec les chasseurs sur les possibles impacts de leur activité. Les cochons marrons, assez nombreux dans les fonds de vallées, sont des prédateurs potentiels pour les jeunes Cagous mais surtout, ils participent à la dégradation de la végétation et empèche sa régénération. Les incendies pourraient s’avérer également très néfastes à l’IBA et mettraientt en péril la préservation des forêts déjà confinées aux bas fonds et très fragiles.


Recommended citation
BirdLife International (2020) Important Bird Areas factsheet: Grand Koum. Downloaded from http://www.birdlife.org on 30/09/2020.