MR017
Chott Boul


Year of compilation: 2001

Site description
Chatt Boul est une zone humide côtière formée par une ancienne embouchure du fleuve Sénégal, maintenant isolée de celle-ci et avec seulement des connexions temporaires à la mer (derrière une bande de dunes côtières de 10 km). Il se situe à 175 km au sud de Nouakchott et à 70 km à l'ouest de Rosso. La superficie totale est d'environ 15 500 ha, dont 7 000 ha sont une zone marine de vasières, de marais salants intertidaux, d'eaux douces et de zones saumâtres. La zone terrestre comprend 8 500 ha de zones humides, des plaines inondables avec des marais temporaires et permanents, des lacs et des marais d'eau saumâtre à hyper-saline. L'eau douce pénètre dans le système entre septembre et novembre à partir du marais Hassi Baba, qui fait partie du système Diawling-Tichillit dans le parc national de Diawling (site MRU21). Ainsi, la limite sud de Chatt Boul est contiguë à Diawling tandis qu'Aftout-Es-Saheli (MRU12) se situe immédiatement au nord et est alimentée par un marais reliant le Grand Lac à Chatt Boul à la plaine d'inondation méridionale de l'Aftout.

Autre que pour ce marais, Chott Boul est limité au nord par des dunes mobiles et stables et à l'est par une plaine inondable et des rizières. Les dunes au nord sont couvertes par Euphorbia balsamifera et Tamarix senegalensis. La partie nord du site est un marais salant non végétalisé, qui pourrait avoir été une zone de mangroves. Le sud est caractérisé par une végétation halophyte, des restes de forêts de plaines inondables (Acacia nilotica, Tamarix senegalensis) et des prairies (Sporobolus robustus, Vetiveria nigritana et Juncus rigidus).



Key biodiversity
See Box for key species. In addition, Chott Boul is one of the only sites where Podiceps nigricollis overwinters in the area; 180 were recorded in December 1998. Counts of other species include 4,000 Larus fuscus in 2001. Chott Boul and the southern parts of Aftout es Saheli hold only known nesting colony of Phoenicopterus minor in West Africa (see site MR012).

En 2019, le dénombrement annuel a donné 4968 individus sur 60 espèces différentes

En 2017, le dénombrement annuel a donné 7411 individus repartis en 42 espèces différentes.

En 2016, le comptage annuel a donné 4129 individus sur 48 espèces différentes.

5316 individus ont été compté en 2015 repartis en 34 espèces différentes.

En 2014, 3245 individus ont été dénombré sur 63 espèces différentes.

En 2013, 11282 individus ont été dénombré repartis en 48 espèces différentes.

7412 individus repartis en 58 espèces différentes en 2012.

l'espèce dominante est le Goéland brun: 1078 individus

En 2011, 11737 individus ont été dénombré repartis en 39especes différentes.

les espèces dominantes sont: Pélican blanc 4012 individus; Grande aigrette: 1021ind et Larus fuscus :1207 individus.

En 2010, 19806 individus ont été compté sur 41 espèces différentes.

les pélicans blancs et les phalacrocorax carbo.

2460 individus ont été dénombré en 2009.



Pressure/threats to key biodiversity
Le Chatt Boul est actuellement protégé par la Marine Nationale en tant que zone de surveillance maritime. Le site reçoit un apport d'eau douce géré du parc national de Diawling (site MRU21), en collaboration avec l'OMVS (Organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal), en septembre-octobre de chaque année. Quelques familles nomades qui paissent des moutons et des chèvres et collectent du sel habitent la région. Pêcheurs artisanaux, visitez les lacs permanents. La chasse, en particulier des pélicans, est considérée comme un problème. Les visiteurs des centres urbains voisins sont responsables du braconnage et du déversement dans la région. Cependant, les principales menaces proviennent principalement de projets de développement et comprennent l'intensification de l'agriculture, qui entraîne l'infiltration d'eaux usées riches en engrais provenant des rizières et l'accumulation de pesticides provenant de la lutte antiparasitaire agricole. De tels contaminants se concentreraient par évaporation. Un autre risque vient de l'expansion possible de la pêche intensive à la crevette dans les marais et les marécages du delta. Cette forme de pêche utilise des filets très fins (mailles de 20 mm) et présente un risque pour les stocks de poissons car un grand nombre de juvéniles sont détruits.
Le respect des techniques d'exploitation du sel et le drainage des eaux des paludiers vers le site commencent à avoir des impacts sur la biodiversité par eutrophisation
Cueillettes des œufs des tortues et intensification du braconnage sur la petite faune.





Conservation responses/actions for key biodiversity
la seule mesure forte dans ce site est:
Les suivis et comptage annuel par le PND: ces suivies de populations d’espèce migratrices s’appuient d’une part sur l’analyse de la tendance des effectifs et d’autre part sur des études et recherches visant à approfondir les connaissances sur le fonctionnement de ces populations dans le monde d’une façon générale
Le Parc National du Diawling intervient dans cette zone depuis plusieurs années ainsi qu'a Nature Mauritanie.



Protected areas
Non ce n'est pas une aire protégée.

Habitat and land use
les habitants sont:
-Artificial - terrestrial
-Desert
-Grassland
-Rocky areas


Land ownership




Recommended citation
BirdLife International (2020) Important Bird Areas factsheet: Chott Boul. Downloaded from http://www.birdlife.org on 15/08/2020.