MRU12
Aftout es Sâheli


Country/territory: Mauritania

IBA Criteria met: A1, A3, A4i, A4iii (2001)
For more information about IBA criteria please click here

Area: 8,400 ha

Protection status:

Nature Mauritanie
Most recent IBA monitoring assessment
Year of assessment Threat score (pressure) Condition score (state) Action score (response)
2018 not assessed not assessed low
For more information about IBA monitoring please click here


Site description
Aftout es Saheli est un lagon côtier long et étroit qui s'étend de 165 km au sud de Nouakchott à 60 km au nord de St Louis au Sénégal. Aftout es Saheli a été créé au cours de deux changements de niveau de la mer, qui ont donné lieu à deux lignes de dunes parallèles à l'océan, séparées par une dépression de sebkhas à 1-5 m au-dessous du niveau de la mer. Seulement 5-10 km de large, il est isolé de la mer par une ligne de dunes, mais est relié par un affluent au delta du fleuve Sénégal, qui se trouve au sud. Cependant, la communication avec le delta n'est pas permanente et l'isolement de la mer n'est pas absolu. Lorsque le fleuve Sénégal est inondé, de l'eau douce coule dans la lagune, soit le long des chenaux, soit par les plaines inondables qui se trouvent entre la rivière et le lagon. Ainsi, la salinité du lagon varie tout au long de l'année et d'année en année en fonction des pluies. Dans les années où le lagon ne reçoit pas d'eau de la rivière ou de la mer, il s'assèche complètement. Les inondations fluviales et la dessiccation sont les événements les plus fréquents, tandis que l'inondation de l'eau de mer est relativement rare. Comme les parties les plus basses de la lagune se situent entre 1,0 et 1,5 m sous le niveau de la mer, il y a des infiltrations qui inondent le lagon d'eau de mer. Il y a aussi un chenal qui coupe les dunes du Chott Boul (site MRU17), reliant ainsi Aftout au delta inférieur du Sénégal. Avant la construction du barrage de Diama, l'inondation du fleuve Sénégal a influencé une proportion variable d'Aftout es Saheli. Le retour accidentel de grandes quantités d'eau dans la région en février 1985, en raison de la rupture des dunes du Choutt Boul, a rétabli la situation qui existait 20 ans auparavant. Les dunes du côté de la mer, qui forment une barrière de 3 km de large entre le lagon et la mer, sont exposées aux marées et aux vents forts. Ils sont donc très mobiles et la végétation est limitée à Zygophyllum, Suaeda, Tamarix spp., Nitraria retusa et Ipomoea aquatica. En revanche, les dunes du côté de la terre sont relativement stables et sont principalement couvertes d'arbustes Euphorbia balsamifera, Nitraria retusa et Commiphora africana. Les zones interdunaires supportent une végétation bien développée composée d'une variété de plantes herbacées, avec Tamarix sp. Sur les pistes. Borassus aethiopum est également fréquent. Les bords de la lagune sont dominés par Arthrocnemum glaucum et Tamarix sp., Tandis que les zones asséchées sont non végétalisées à la suite de la formation de vasières salines (sebkhas). Les précipitations varient de moins de 100 mm par an dans le nord à 100-150 mm par an dans le sud.

Key biodiversity

les especes clés son:t
Pelecanus onocrotalus 575 (2014) ; 64 (2015) ; 293 (2016) ; 537 (2017
Phalacrocorax carbo
Phoenicopterus ruber 37863 (2014) ; 21609 (2015), 2813 (2016) ; 18957 (2017)
Platalea leucorodia 1202 (2014) ; 415 (2015) ; 706 (2016), 564 (2017)*
Anas querquedula 2540 (2016) ; 9452 (2017).

Le Parc National du Diawling intervient dans ce site pour le dénombrement des oiseaux depuis plusieurs année.

En 2019, le comptage annuel à donné un effectif total de 31755 sur 42 espèces différentes. 

l'espèce dominante est le Flamant rose qui est de 12460 individus.

En 2017, le comptage annuel a donné 82899 individus repartis en 61 espèces différentes.

les espèces dominantes sont: Anas acuta: 21005 individus, anas clypeata: 15442 ind , Phoenicopterus roseus: 18957 ind et 4780 individus de Phoenicopterus minor.

en janvier 2016, 35221 individus ont été dénombré  sur 52 espèces différentes.

L'espèce dominante est Phoenicopterus minor avec 8900 individus.

LE 15 janvier 2015, 54956 individus ont été décompté repartis en 26 espèces différentes.

les espèces dominantes sont Phoenicopterus roseus: 21609 ind et Phoenicopterus minor 12000 individus.

en Janvier 2014, le comptage a donné 89326 individus repartis en 39 espèces différentes.

les espèces dominantes sont Phoenicopterus roseus: 37863 individus et Anas quequerdula: 18412 ind et Anas acuta: 13901 individus.

15 jan 2013, 21561 individus ont été compté sur 26 espèces différentes.

les espèces dominantes sont le Phoenicopterus roseus: 11458 individus et Spatula quequerdula qui a donné un effectif de 7500.

le 15 janvier 2012, 102632 individus ont été compté repartis en 36 espèces différentes.

Les deux flamants dominent: Phoenicopterus roseus: 61937 et Phoenicopterus minor est de 10880 individus.

En 2011, le comptage annuel a donné 34238 individus repartis en 16 espèces.

l'effectif dominant est le Phoenicopterus roseus qui a donné 27700 individus.

Le 15 Janvier 2010, un effectif de 90806 individus ont été dénombré sur 29 espèces différentes.

les espèces dominantes sont les suivantes: Anas quequerdula: 34020 ind, Phoenicopterus roseus: 29000 ind, Phoenicopterus minor: 6406ind et Pelecanus onocrotalus a donné 4832.

En  2009, le comptage annuel a donné 31801 individus.


Recommended citation
BirdLife International (2019) Important Bird Areas factsheet: Aftout es Sâheli. Downloaded from http://www.birdlife.org on 23/04/2019.