NC020
Boulinda


Year of compilation: 2007

Site description
L’IBA englobe la partie nord du massif du Boulinda. Il s’agit d’un vaste massif minier, d’une quinzaine de kilomètres dans sa plus grande largeur, dominé par le Boulinda (1 330 m). Il est situé sur la partie ouest de la chaîne centrale, entre Poya et Népoui. Le massif constitue le bassin versant des rivières Muéo et Monéo. Les pentes inférieures (< 1 000 m) du massif sont recouvertes d’un maquis arbustif édaphique sur péridotites. Au delà, sur le plateau sommital, on trouve plusieurs centaines d’hectares de forêts denses sempervirentes de haute altitude. Sa canopée est assez basse, moins de dix mètres en moyenne et son sous-bois dense à très dense.

Key biodiversity
Cette IBA n’a pas fait l’objet d’une prospection intensive, seuls six points d’écoute y ont été réalisés et à un moment de l’année plutôt défavorable. On y a dénombré un total de 21 espèces terrestres. Aucune espèce marine n’y a été contactée, mais la similitude entre ce massif et celui du Koniambo permet de penser que, comme sur ce dernier, le Pétrel de Tahiti peut y nicher (Spaggiari & Barré 2004). On y compte également 17 espèces à répartition restreinte et 14 des 19 espèces endémiques visibles sur la Grande Terre. Par ailleurs on y dénombre six sous-espèces endémiques à la Nouvelle-Calédonie. Des études complémentaires devraient permettre de préciser l’intérêt de cette IBA. Toutefois, elle abrite encore, et c’était déjà le cas en 1992, une petite population isolée de Cagous.

Pressure/threats to key biodiversity
L’identification des menaces et la planification des enjeux de conservation sur cette IBA nécessitent des études plus approfondies. L’IBA est cernée de mines orphelines dont l’exploitation a fortement contribué à la dégradation des habitats des pentes du Boulinda. Toutefois, la végétation du plateau sommital est en bon état. L’enjeu majeur de cette IBA est de réussir à conserver ces forêts ainsi que leur avifaune. Malgré l’absence d’exploitation ou d’exploration au sein de la calotte boisée, une importante partie de celle-ci est incluse dans plusieurs concessions minières pouvant potentiellement déboucher, à plus ou moins long terme, sur des démarrage de campagnes de prospection puis d’exploitation du minerai au cœur même de l’habitat du Cagou dont on peut supposer que la petite population reste très vulnérable du fait de son isolement. Ses effectifs devront d’ailleurs être préciser. Les autres actions à entreprendre sont communes aux IBA et consignées dans le paragraphe sur les recommandations générales. La menace représentée par les incendies est à surveiller de près, ces forêts à humus épais pouvant se révéler très fragiles et les maquis alentours constituant de parfait vecteurs du feu.


Recommended citation
BirdLife International (2022) Important Bird Areas factsheet: Boulinda. Downloaded from http://www.birdlife.org on 30/09/2022.