GP004
Barrage de Gaschet


Year of compilation: 2007

Site description
Le barrage de Gaschet, qui est la propriété du Conseil Général, s’étend sur une longueur d’environ 4 kilomètres et couvre une superficie en eau d’une centaine d’hectares. C’est le plus grand plan d’eau douce de la Guadeloupe. Il a été créé au début des années 1990 à des fins d’irrigation agricole. La surface totale de l’ZICO est de 243,5 ha.

Key biodiversity
Le barrage de Gaschet accueille une diversité intéressante d’oiseaux d’eau. On y trouve notamment 4-5 couples de Foulque à cachet blanc Fulica caribaea (NT). On trouve aussi de 1 à 5 couples d’Erismature routoutou Nomonyx dominicus et un regroupement de cette espèce pendant la saison sèche qui peut aller jusqu’à 80 individus. Le Grèbe à bec bigarré Podilymbus podiceps y niche tout au long de l’année (probablement de 10 à 20 couples) et des regroupements dépassant la centaine d’individus ne sont pas exceptionnels (129 en juillet 2006). On note aussi la présence de centaines de Gallinules poule d’eau Gallinula chloropus en dehors de la période de chasse (jusqu’à 500 individus en juillet 2006). Le Bécasseau roussâtre Tryngites subruficollis (NT) y est observé de façon occasionnelle.

Non-bird biodiversity: Lors de l’inventaire ZNIEFF, il a été noté un intérêt fort de la zone en termes de botanique. En effet, 20 espèces de Phanérogames rares ou menacées y ont été notées. Notons particulièrement Byrsonina lucida, Sideroxylon salicifolium, Cordia collococca, et Bucida buceras, espèce du climax de la forêt semi-décidue sur sol calcaire dont certains individus dépassent 15m de haut.



Pressure/threats to key biodiversity
A sa création, ce barrage était entouré de grillages et interdit d’accès et donc de chasse. En quelques années, les grillages ont été endommagés, les barrières ouvertes et une pression de chasse de plus en plus importante s’est installée. Cette activité, tant par le dérangement qu’elle occasionne que par les prélèvements directs, menace certaines espèces d’oiseaux d’eau. Les centaines d’oiseaux présents avant la mi-juillet ne se comptent plus qu’à l’unité jusqu’à ce que la fermeture arrive. La Foulque à cachet blanc Fulica caribaea qui a trouvé ici un lieu très propice à sa nidification souffre aussi d’une ouverture de la chasse trop précoce par rapport à sa reproduction et parfois de tirs, alors même que cette espèce est protégée. Il en est de même pour l’Erismature routoutou Nomonyx dominicus, pour l’Erismature rousse Oxyura jamaicensis, pour le Grèbe à bec bigarré Podilymbus podiceps et pour la Gallinule poule d’eau Gallinula chloropus. Les mangoustes sont très présentes sur ce site et occasionnent certainement une prédation non négligeable sur les œufs de ces oiseaux nichant à même le sol. Les impacts des activités traditionnelles pâturage, élevage, cultures ont favorisé l’extension de taillis à légumineuses dont l’espèce envahissante appelée Acacia Saint-Domingue Dichrostachys cinerea.

Conservation responses/actions for key biodiversity
L’association AMAZONA mène régulièrement des comptages des oiseaux d’eau sur ce site.

Protected areas
Le barrage de Gaschet fait l’objet d’une ZNIEFF (type I) de 243,50 ha depuis 2000.

Habitat and land use
Le barrage de Gaschet est un plan d’eau artificiel qui est entouré de prairies maintenues rases par un élevage bovin extensif. Ce plan d’eau est colonisé en certains endroits par les Massettes Typha sp.., mais la végétation aquatique a du mal à véritablement s’installer, probablement dû au fait de la profondeur relativement importante du plan d’eau. On trouve aussi quelques buissons d’Acacias Saint-Domingue Dichrostachys cinerea éparpillés.


Recommended citation
BirdLife International (2022) Important Bird Areas factsheet: Barrage de Gaschet. Downloaded from http://www.birdlife.org on 30/11/2022.